Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

Debunkers des rumeurs / hoax d'extrême droite

"Réseau libre": détournement de vidéos sanglantes sur le dos des musulmans

On ne connaissait pas encore ce site immonde "Réseau libre", mais il a fait vibrer de colère plusieurs membres de notre équipe. Et pour cause. Il présente une abominable vidéo de lapidation lynchage en public en toute bonne foi et conscience.
En accusant "les musulmans" bien entendu.

 

musulmans guatemala.jpg

 

 

Une femme lynchée et brûlée vive dans un pays musulman. La foule d’hommes, femmes et enfants, se réjouit. Bien entendu on n’entend pas les « féministes » occidentales, trop occupées à essayer de recolter du fric sur le dos des hommes à qui elles ont donné leur cul en échange d’un avantage!

Attention: Vidéo non censurée. Nous pensons à Réseau Libre que nous devons montrer les horreurs de l’islam et des musulmans au lieu de les cacher au nom d’on ne sait quelle « morale ». Diffusez et rediffusez cet article le plus largement possible! En France bien sur, car ne nous leurrons pas: Lorsque les musulmans seront au pouvoir dans ce qui aura été notre pays, ce genre de choses sera monnaie courante!

 

1. Nos habitués auront compris que ce texte ne peut faire QUE tiquer. Pas de date, pas de lieu, pas de source. La seule indication, c'est "un pays musulman". Comme si tous les pays musulmans, ou où vivaient des musulmans étaient identiques et que la lapidation était monnaie courante!
Le genre de site qui vous parlerait facilement de "musulmanie"...

2. Il y est sous-entendu que toute la population, "de musulmanie" donc, se réjouis de cet acte. "Hommes, femmes, enfants"...Essentialisme de base. Pour ces gens là "musulmans= barbares"

3. Attaque sexiste immonde et politique de surcroît des féministes qui se tairaient sur ce fait.

4. Et enfin la justification morale de publier et de reproduire une telle vidéo: "nous sommes des résistants et nous nous devons de montrer la réalité". Ces gens se donnent donc une mission quasi divine et justifient leurs actes en se plaçant d'autorité comme "moraux". C'est un grand principe de la fachosphère qui estime avoir plus de "morale". C'est le cas de tous les fanatiques...

On va les faire redescendre de leur piédestal...

Cette vidéo n'a pas été tournée en "musulmanie". Mais au Guatemala. 

Or au Guatemala, il nous semble qu'il y a très, très peu de musulmans...
Ils seraient 1000,soit 0,10% de la population.


Cet atroce fait divers s'est produit il y a deux ans et demi:

 

Une femme accusée d'être un assassin à gages dans un village du Guatemala est brûlée vive

Les autorités n'ont pas réussi à atteindre l'endroit à temps


Tiré du temps Honduras

 

Un groupe de résidents de Rio Bravo, Suchitepéquez, a lynché une femme accusée d'avoir tué le pilote d'une moto-taxi avec des balles, ont rapporté des sources officielles.

Les villageois ont indiqué que la femme, avec deux autres sujets, a attaqué le pilote d'un motocycle, identifié comme Carlos Enrique González Noriega, 68 ans, alors ils ont entrepris la recherche des présumés criminels qui ont réussi à échapper à la foule.

Des agents de la police nationale civile ont été affectés à l'endroit pour prendre le contrôle de la situation.

La femme n'a pas été identifiée par les autorités, car il y a de la tension dans l'endroit depuis qu'il a été brûlé vif.


Dans les réseaux sociaux, la vidéo dans laquelle la jeune femme est battue et brûlée a été partagée des milliers de fois.

(Traduction google)

 

La vidéo est bien entendu celle que présente faussement "Réseau Libre".

 

Certains médias français ont relaté l'affaire:

JUSTICE POPULAIRE AU GUATEMALA

Une fille de 16 ans battue et brûlée vive par la foule

Paris Match||Mis à jour le 
Photo d'illustration.Jorge Lopez / Reuters

Une jeune fille de 16 ans a été battue puis brûlée vive par une foule en colère dans la ville de Rio Bravo au Guatemala. Selon les médias hispaniques, elle était accusée d’avoir participé au meurtre d'un chauffeur de taxi.

Terrifiant. Inhumain. Une vidéo montrant une jeune femme en train d'être battue, torturée puis brûlée vive en plein jour par un attroupement de personnes, circule sur la toile depuis deux jours. Sur les images, une fille âgée de 16 ans, est poussée plusieurs fois au sol et reçoit des coups de pieds et de poings. Soudain, un homme asperge un peu d’essence sur ses vêtements avant d’y mettre le feu. Encore vivante, la jeune femme crie et se roule par terre. Les témoins, nombreux, ne lui apportent aucune aide. Une nouvelle flopée d’essence lui est alors jetée dessus. La jeune adolescente hurle puis ne bougera plus.

 

Selon «The Independant», se basant sur les informations du site internet local «Tiempo», la scène a eu lieu à Rio Bravo au Guatemala (Amérique centrale). La victime était accusée d’être impliquée dans le meurtre d’un chauffeur de taxi local, Carlos Enrique González Noriega. Les assassins du chauffeur de 68 ans auraient disparu après l’attaque mais la jeune fille aurait été attrapée par des voisins sur les lieux du crime. La foule, en colère, aurait souhaité la punir. Rendre leur propre justice.

Femmes, enfants... l'influence de la violence

Sur la vidéo, des femmes et des hommes sont impliqués. Des enfants assistent même au spectacle. Les téléphones portables sont de sortie et filment le théâtre de la justice populaire. Selon les médias hispaniques, la police, arrivée après les faits, n’a pas encore pu identifier l’adolescente.

Un acte barbare qui n’est pas sans rappeler une affaire similaire dans le pays. En mars denier, deux hommes, accusés d’avoir volé une voiture, avaient été torturés par les habitants du village de Saquiyá, à 160km de Rio Bravo. L’un avait été brûlé vif, l’autre avait été pendu à un arbre.

Un lynchage d’une extrême violence qui est monnaie courante au Guatemala. Le pays est en proie à une criminalité de plus en plus grande, livré au trafic de drogue et d’êtres humains, et à une police de plus en plus dépassée. Pire. Le Guatemala a un taux de 40 homicides pour 100 000 habitants. «The Independant» rappelle que le pays est à la 6ème place des nations où se déroule le plus de crimes et que moins de 4% de ces meurtres finissent par une condamnation.

 

"Justice populaire" tiens???? Un des credo de l'extrême droite! "Réseau libre" devrait être content!

 

 

Guatemala : une adolescente battue et brûlée vive par la foule

Une jeune fille battue et brûlée vive par une foule en colère au Guatemala - Copie écran vidéo YouTube
Une jeune fille battue et brûlée vive par une foule en colère au Guatemala 

La ville de Rio Bravo au Guatemala a récemment été le théâtre d’une véritable scène d’horreur. Une jeune fille de 14 ans a été battue, puis brûlée vive par une foule sans pitié. Ce lynchage d’une grande violence a été filmé, puis diffusé sur YouTube avant d’en être retirée. Selon les médias locaux, Bedelyn Esther Orozco Gómez était accusée d’avoir participé à l’assassinat d’un chauffeur de taxi.

 

Les images fort choquantes de la vidéo montrent la jeune fille au sol, encerclée par la foule, rouée de coups de pieds et de poings. Le visage en sang, elle tente de s’enfuir, en vain. Un homme l’asperge ensuite d’un liquide inflammable et met le feu. Elle crie et se roule par terre. On lui jette encore de l’essence dessus. La torture dure quelques instants, puis c’est la fin. De nombreux hommes et femmes participent à cette scène insoutenable. Des enfants assistent même au spectacle.

Selon Paris Match, qui cite The Independant, la victime, qui est décédée à l'hôpital quelques jours plus tard, était accusée d’être impliquée dans le meurtre d’un chauffeur de taxi de 68 ans, Carlos Enrique Gonzalez Noriega. Les agresseurs de l’homme se seraient enfuis après le crime mais la jeune fille aurait été retrouvée sur les lieux par des voisins.

La violence est devenue monnaie courante au Guatemala, pays qui connaît une très forte hausse de la criminalité. Le taux d’homicides serait de 40 pour 100 000 habitants.

 

 

Comme le dit un de nos membres:
"Les crevures. Tout est bon pour propager la haine..."

 

Tout est dit ou presque.

Ah non juste un détail. Quelle religion pratique les guatémaltèques en majorité?

 

=> Christianisme à 97% ...

 

Mais alors, est ce à dire -si on suit le "raisonnement" borné de "réseau libre"- que les chrétiens sont coupables? Et si la France devenait chrétienne à nouveau, verrait on quotidiennement ce genre de scènes en public?
Bien sûr que non. 

Bien entendu ce site n'est pas le seul à avoir fait un détournement aussi immonde, la fachosphère aime beaucoup se partager ses ordures!

 

Debunked !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



16/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2710 autres membres